Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 22:40
La ligue de Paris IdF revient sur le parcours des clubs franciliens à mi-parcours dans leurs poules du CNFE.

 

 

Repost 0
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 23:55

Les tirages au sort des différentes coupes de Paris du Football Entreprise ont été effectués mardi au siège de la LPIFF. En coupe Mathieu, pour le compte des 1/8èmes de finale, nos réservistes ne seront pas favoris en accueillant l'équipe Première des Gaziers de Paris, qui joue les 1ers rôles dans la poule A du championnat de DHR.
En coupe de Paris - challenge Jean Restle - le choc des 1/8èmes de finale est incontestablement l'opposition entre le FC Nike et le CHI Poissy SGL, unique derby DH délivré par les boules...
Repost 0
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 21:40
CAJ Promosport - CACL Loisir : 1-0
Incapable de concrétiser une seule occasion parmi la dizaine qu'elle s'est procurée, notre équipe se fait surprendre une fois et paye cash son manque de réalisme offensif. Frustrant...
Repost 0
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 23:57
En l'absence de Max, convoqué en Réserve pour contribuer à la qualfication en Coupe Mathieu contre ADP CDG, c'est Xavier qui prend le relais et livre son compte-rendu de la rencontre de Championnat National de Football Entreprise disputée samedi dernier contre le RC Port du Havre. Voici sa chronique :
 
Le CACL reçoit son adversaire du jour, le RC Port du Havre, en cette 3ème journée de championnat national. A la recherche de son glorieux passé, le club normand a de fortes ambitions dans cette compétition mais c’est néanmoins en leader que le CACL se présente sur la pelouse de Jouy-en-Josas après ses 2 probantes victoires contre l’USPEG Marseille et Expograph Vanves.
Le grand et beau terrain synthétique de la Cour Roland va permettre aux 22 acteurs de s’exprimer dans de très bonnes conditions. On aura droit à un duel de générations entre les expérimentés joueurs du CACL et de très jeunes havrais.
 
Les normands donnent le coup d’envoi et s’installent immédiatement dans le camp du CACL. Le début de match des protégés de Capi est poussif. Approximations techniques, errements tactiques, manque d’impact physique, le froid glacial qui souffle sur la Cour Roland semble avoir congelé les footballeurs du CACL. Leurs adversaires démontrent, eux, leurs qualités dès le début de la rencontre. Les jeunes normands combinent bien. Leur vivacité met en difficulté les franciliens dès les premiers instants. Guillaume, notre portier tente bien de réveiller les troupes à l’aide de sa voix puissante mais rien n’y fait, les parisiens n’y sont pas.
 
C’est pourtant le CACL qui se procure la première très grosse occasion de cette rencontre. Sur une perte de balle évitable des visiteurs, Guillaume file seul au but. On pense que l’élégant meneur du CACL va permettre à son équipe de prendre l’ascendant dans cette rencontre mais une légère hésitation permet au latéral gauche havrais de revenir et de sauver son équipe au prix d’un magnifique geste défensif.
 
Le CACL a laissé passer sa chance. Le RC Port du Havre reprend sa domination en imposant sa supériorité technique.  Les banquiers souffrent et vont craquer dès le quart d’heure de jeu. Profitant d’une absence sur une touche, le RCPH lance une offensive fatale. L’enchaînement au milieu de terrain est propre, le centre en retrait l’est tout autant, les parisiens sont en retard du début à la fin de cette action qui finit au fond des filets d’un Guillaume impuissant !
Ce premier but n’a pas le mérite de réveiller les banquiers. Bien au contraire, ils sombrent totalement. Incapables de véritablement rentrer dans cette rencontre, ils se font punir une nouvelle fois. Sur un dégagement anodin des visiteurss, les défenseurs parisiens se gênent et le duel est perdu ! Les vifs attaquants normands ne laissent pas passer l’occasion. L’avant-centre havrais fixe parfaitement Nizar avant de décaler son compère de l’attaque qui finit en beauté d’une très belle frappe croisée dans le petit filet.
 
Le niveau des parisiens ne monte pas au contraire de leur nervosité. On attend des gestes techniques, on ne voit malheureusement que des gestes d’humeur et de frustration. Cette première mi-temps se termine comme elle avait commencé pour le CACL : mal. Après une nouvelle hésitation de la défense parisienne, un défenseur local effectue une remise de la tête mal appuyée vers son gardien. L’attaquant normand ne se laisse pas prier pour profiter de l’offrande. Il n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets d’un Guillaume Lemire abandonné par ses coéquipiers.
La mi-temps met fin au calvaire des hommes de Capi qui tente de secouer ses ouailles dans les vestiaires. Les joueurs se parlent, on attend une réaction d’orgueil en 2ème mi-temps.
 
On sent de meilleures intentions après le repos. Les banquiers gagnent enfin les duels. On voit les premières combinaisons. Le football produit est incontestablement de meilleure qualité du côté parisien mais les locaux peinent tout de même à s’approcher des buts normands. Hamid tente bien sa chance à plusieurs reprises mais il ne parvient pas à attraper le cadre.
Fraîchement entré, François place un magnifique coup-franc au ras du poteau du but havrais mais le portier adverse justifie son excellente réputation en gratifiant les rares spectateurs de la Cour Roland d’une magnifique parade.
 
Les joueurs du CACL ne baissent pas les bras et continuent à pousser pour réduire l’écart et sauver l’honneur. Bien que brouillons dans la zone de finition, les locaux vont se procurer une nouvelle occasion. Larry jaillit dans les pieds de son adversaire direct pour lancer une contre-attaque fulgurante. Après un bon relais de François, il se présente face au dernier rempart havrais mais opte pour un centre en retrait mal ajusté alors que la frappe s’imposait.
 
Les parisiens ont beau insister, ils ne parviendront plus à inquiéter les dockers qui se contentent de gérer cette 2ème mi-temps. Nizar tente bien quelques percées depuis sa base arrière en fin de match  mais la messe est dite. 
Le score en restera là. Défaite sévère et logique 3 à 0 des joueurs du CACL sur leur pelouse. La série noire continue. Réaction attendue la semaine prochaine en championnat régional !
 
Pour être absolument complet, nous reproduisons ci-dessous le compte-rendu publié lundi sur le site du RC Port du Havre :

Jacques Catelain avait bien préparé ce match, car l'entraîneur Havrais, qui connaît le football sur le bout des doigts savait pertinemment que la rencontre contre CACL n'allait pas être une partie de plaisir, et le début de la rencontre lui donne raison avec des Franciliens qui rentrent directement à l'abordage dans le camp des Normands, mais voilà, les Dockers sont venus dans la région parisienne pour ne pas subir et au football sans ambages des locaux, les noir et blanc répondent par un football de qualité, sans s'énerver, s'évertuant à faire courir leurs adversaires en confisquant le ballon, et si à la 10ème minute suite à une perte de ce dit ballon, un frisson parcours la délégation Havraise avec une occasion d'ouvrir le score pour les Franciliens, jamais plus, lors de cette première période J.Villain ne va être en danger, et au contraire à la 21ème minute fulgurante contre-attaque des Dockers D.Auzou ouvre sur T.Legall qui déborde, centre et A.Duhamel ne laisse aucune chance au portier local pour l'ouverture du score, 0 à 1. Les Dockers remettent le couvert à la 30ème minute, long dégagement de Julien, P.Hervalet prolonge de la tête sur A.Duhamel qui prend de vitesse son garde du corps et d'un tir croisé va mettre le ballon au pied du poteau pour le 2ème but, 0 à 2. Mais les locaux ne sont pas au bout de leur peine, 46ème minute action collective des Dockers et une nouvelle fois P.Hervalet gagne son duel de la tête pour offrir à A.Duhamel l'occasion de marquer le 3ème but Havrais et de s'offrir le coup du chapeau, 0 à 3. score à la pause.

Forcement les Franciliens sont obligés de hausser le ton et se ruent à l'assaut du but Havrais , mais la défense des Dockers fait front avec beaucoup de solidarité et vraiment coup de chapeau aux T.Bailleul, Q.Laguerre, M.Hervalet et A.Letellier, le milieu de terrain Havrais vient soutenir cette défense et D.Auzou, A.Dragon mettent le bleu de chauffe, mais les premiers défenseurs sont les attaquants et A.Duhamel et T.Legall font un pressing terrible sur les défenseurs locaux qui ne peuvent renvoyer des ballons propres à leurs équipiers ils sont en permanence contrés,  par ces deux énormes travailleurs et d'ailleurs A.Duhamel demande à sortir car il est complètement exténué,il est remplacé par le jeune A.Ballin qui va faire exactement le même boulot que son illustre aîné et ca fait vraiment plaisir à tous les dirigeants, donc victoire très importante des Dockers, mais connaissant très bien les coachs je suis certain qu'ils vont recadrer les  joueurs pour que ces derniers ne tombent pas dans la griserie et nous recevrons nos amis Franciliens le 14 mars avec respect et méfiance. Quant à moi "JOSAS" pas croire à un tel résultat(mauvais calembour, mais il fallait que je le place) victoire du RCPH 3 à 0.

Robert Ferry (RCPH)

Repost 0