Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 18:09

                                

Funeste samedi* qui emporte une figure anthologique du Groupe Sportif Crédit Lyonnais en la personne de Jean-Claude Masset, terrassé par une embolie pulmonaire à 79 ans.
Jean-Claude était LE football au GSCL, club qu'il a servi en tant que joueur, entraineur-joueur puis entraineur pendant une quarantaine d'années consacrées au beau jeu et à l'amitié. Il est impossible de retracer ici la longue carrière du jeune footballeur talentueux de l'équipe Première qui imposa son style puis encadra avec passion et bonheur de nombreuses générations de footballeurs - séniors et vétérans - dans "son" cher Stade de la Marche. Nous reviendrons plus tard sur ce parcours remarquable.
Témoin et acteur de notre transformation en Club Sportif CACL (il suivait encore assidûment une équipe du samedi matin et les vétérans à l'époque de la fusion avec l'ASCASA), Jean Claude venait toujours couver de son regard bienveillant nos joueurs lorsqu'une équipe jouait "à Vaucresson" comme on dit encore. Nous perdons plus qu'un adhérent emblématique, nous perdons un peu de notre mémoire.
Nous adressons à sa famille, à son fils Pascal, nos sincères condoléances.
 
Les obsèques auront lieu vendredi 6 novembre à Briare (Loiret). Une bénédiction sera donnée à 10 heures en l'église St Etienne de Briare, avant l'inhumation au cimetière du Canal.
Les personnes qui souhaitent participer à la floraison de la tombe ( Club Sportif CACL, Les Copains d'Abord ) peuvent envoyer un chèque à l'ordre du CSCACL, au CSCACL, LCL BC : 400-01, 2, avenue de Paris, 94800 VILLEJUIF.
 
* Nos amis de l'AS Orange ont eu la douleur d'apprendre le décès ce même jour de leur incontournable secrétaire-photo-reporter Yves Binet, auquel un bel hommage est rendu sur leur site. Nous nous associons solidairement à leur peine,

Partager cet article

Repost 0

commentaires

slim 08/11/2015 21:42

Triste nouvelle, j'en garde un bon souvenir, même si je ne l'ai pas côtoyé au quotidien.
Il venait nous voir régulièrement à l'entrainement.
Bien triste nouvelle.